Il existe plusieurs façons de catégoriser les différents types de paiement mobile. La plus connue est la segmentation par type de technologies utilisée.

Technologie utilisée

Champs d’application

Le paiement de proximité ou paiement offline s’effectuant à la caisse d’un point de vente

Le paiement en ligne ou paiement online : le mobile se connecte à Internet à travers une application dédiée ou un navigateur pour autoriser le paiement. La réplique de ce qui se fait sur ordinateur aujourd’hui.

Mobile as POS

L’exemple le plus connu de mPOS est Square, qui a été la première entreprise à faire de l’iPhone un terminal de paiement (suivi par la solution Intuit Gopayment et récemment Paypal Here). Cette solution prend la forme d’un petit module de paiement cubique de deux centimètres d’arête environ, qui se branche à la prise jack de l’iPhone, de l’iPad et de tout terminal Android.

Après avoir reçu son équipement, le commerçant crée un compte Square. Ensuite, il télécharge l’application sur son mobile ou sa tablette pour transformer son appareil en terminal de paiement. Cette invention permet aux plus petits commerçants d’accepter le paiement par carte bancaire, sans avoir à passer par les réseaux bancaires traditionnels, dont les modèles économiques sont généralement inadaptés aux très petites structures.

Type d’usage

Mode de facturation de la transaction

Montant de la transaction déduit du Compte bancaire

Consiste à utiliser un compte bancaire ou un compte auprès d’un autre fournisseur de paiement (tel que PayPal).

C’est le principe d’Apple et Android Pay, qui permettent d’enregistrer les informations de vos cartes bancaires dans un Mobile Wallet, afin de pouvoir les utiliser pour faire du paiement mobile en one-click sans devoir saisir les codes ou mots de passe.

Montant de la transaction déduit d’une Carte ou d’un compte prépayé

L’argent est sur un compte ou dans une application qui doit être rechargé pour pouvoir être utilisé.

C’est le cas de l’application populaire de Starbucks. Le possesseurs de la carte Starbucks peuvent recharger directement celle-ci sur leur mobile à partir du menu “Payer”, et ensuite présenter le code barre à la caisse de l’établissement pour payer leur café. Avec cette application, les informations relatives à la carte bancaire ne sont pas mémorisées sur le Smartphone.

Il vous suffit de pré-charger votre carte virtuelle avec de l’argent, de trouver le Starbucks le plus proche et de faire vos achats dans l’application. Quand vous arrivez, il ne vous reste plus qu’à récupérer votre Cappuccino

Et le principe du Mobile Money : pour alimenter son compte Orange Money en Afrique, le client se rend dans une boutique partenaire, et remet le montant désiré en espèces au vendeur. Celui-ci, qui dispose de son propre compte distributeur Orange Money, a seulement besoin de son mobile, de son code secret et du numéro du client. Après validation, le vendeur et le client reçoivent un SMS de confirmation certifiant le succès de l’opération. Le compte est crédité instantanément. Tous les dépôts comme les transferts se font via le réseau GSM classique et utilisent la technologie USSD.

Montant de la transaction ajoutée à la Facture opérateur

Enfin, les paiements peuvent être financés par le biais du compte de l’utilisateur auprès de son opérateur de téléphonie mobile.

Le principe de cette méthode de paiement est simple en plus d’être rapide : lorsque l’acheteur fait le choix du paiement sur facture mobile (en France sous la marque Internet+ Mobile), il est directement prélevé sur la facture de son opérateur. Il paiera donc ses achats à la fin du mois, à la réception de sa facture.

Les utilisateurs n’ont pas besoin de communiquer leurs coordonnées bancaires.

Avec cette méthode de paiement, il est possible d’acheter plusieurs types de contenus numériques : vidéos, jeux, livres, articles de presse, applications… Les français l’utilisent surtout pour l’achat de codes de paiement (40 %), de jeux à télécharger (30 %), de votes ou jeux concours lors d’émissions TV (29 %), de paiement de contenu sur Internet (26 %), de jeux en ligne (25 %), de musique (25 %) et de sonneries (22 %)*, mais également tous les achats fait pas SMS comme le ticketing, le parking ou pour faire des dons comme à la croix rouge.

Fournisseurs du service

Le modèle distributeurs c’est lorsque les enseignes créent leur propre type de système de paiement mobile, tel que Walmart et Starbucks mais aussi Auchan et Gaumont Pathé en France.

Starbucks par exemple vous permet d’acheter n’importe quoi depuis leur menu en utilisant votre téléphone, et vous pouvez même passer la fil d’attente dans le magasin et aller directement à une caisse dédiée à la commande mobile pour récupérer votre commande rapidement.

Cela leur permet également d’accéder à des données précieuses sur les achats et les tendances des clients, qui peuvent ensuite être utilisés pour un marketing ciblé.

L’émergence des paiements mobiles a permis à de nouveaux acteurs d’apparaître, augmentant ainsi la compétitivité  dans ce domaine en plein essor. Ces nouveaux entrants cherchent tous à gagner des parts de marché plus importantes.

Il est ainsi nécessaire de comprendre le rôle et les opportunités de chacun des acteurs du paiement mobile. La section suivante donne un aperçu des principales parties prenantes, en termes de motivation, de rôle et de contribution dans le nouvel écosystème de paiement mobile.

“Il y a un prisme sur les technologies, mais il y a aussi un prisme sur les acteurs. Et il faut bien comprendre que cette matrice elle est assez complexe. Elle est à la fois : qui se positionne sur ce marché, et quelle technologie on propose.” Bertrand Jonquois, Atsukè.

 

Assa

Assa

LET'S GO DIGITAL! Après 15 ans de vente et d'expérience client, je suis aujourd'hui étudiante MBA MCI à l'Institut Léonard de Vinci pour devenir une experte du Digital. Bienvenue sur mon Blog.

read more

LEAVE A REPLY