Services Financiers Mobiles - Alipay

Dans notre monde de plus en plus connecté, où le mobile fait désormais partie intégrante de nos habitudes de consommation, proposer des services financiers mobiles est presque devenu une obligation pour les organismes financiers. En 2016 par exemple, 56% des consommateurs du Royaume-Uni se sont servis de leurs mobiles plus d’une fois par mois, pour effectuer des opérations financières. La capitale britannique bénéficie en effet d’un écosystème très favorable au marché des nouvelles technologies financières, appelé la Fintech.

Une affluence de Fintech

Si Londres maintient sa position de leader mondial sur ce marché en pleine effervescence, la concurrence ne manque pour autant pas à New York, dans la Silicon Valley, à Paris ou… en Chine. Sept des 50 FinTech les plus prometteuses du monde sont chinoises, selon un classement récent de KPMG. Les start up de la Fintech Mobile, opèrent dans sept domaines principaux :

Paiement

  • Point de vente pour terminaux mobiles ou tablettes (Square et iZettle)
  • Portefeuilles mobiles (Dwolla, LevelUp et Monitise, TabbedOut et MyCheck)
  • Transfert d’argent et de transfert de fonds (Venmo, MoneyGram, TransferWise, Lydia et WorldRemit)
  • Vérification de dépôt à distance (Mitek et Ingo Money)
  • Paiement des factures et dépenses professionnelles (Expensify et Abacus)

Informations sur le compte

  • Amélioration des services bancaires grâce au partenariat avec les banques (Simple et Moven)
  • Suivi et gestion des finances personnelles (Tink et BillGuard)

Prêts

  • Demande de prêt et vérification du statut d’un prêt (Lenny et CUneXus)
  • Micro-prêt (Affirm and Seeds)

Investissements

  • Contrôle et gestion d’investissement (Robinhood et Wealthfront)

Economies

  • Petites économies automatiques (Acorns, Digit and Qapital)

Services Financiers Mobiles - Fintech

Assurances

  • Devis d’assurance et achat de services d’assurance (Trov et ZhongAn)
  • Micro-assurance (Bima et MicroEnsure)

Banques mobiles

  • Également appelées néo-banques, ces entreprises novatrices offrent une gamme complète de services bancaires avec une licence bancaire (Number26 et Starling Bank).

Les banques et organismes financiers qui souhaitent savoir où focaliser leurs efforts dans le développement ou l’amélioration de leurs applications de services financiers mobiles, n’ont plus à chercher. Il suffit de regarder ce qui se fait du côté de ces jeunes pousses de la Fintech.

Certaines des applications développées par ces start-up ont obtenu un franc succès auprès des consommateurs et ont très vite gagné en popularité. Le secret de ces réussites : avoir fait le choix d’un design centré sur l’expérience client. Leur capacité à développer une compréhension approfondie de la façon dont les consommateurs utilisent les services financiers mobiles, a fait toute la différence.

Comment les gens utilisent les services financiers mobiles ?

Dans la même dynamique, Google s’est associé à Ipsos pour enquêter sur les utilisateurs de smartphones afin de mieux comprendre le facteur qui influence la découverte, l’utilisation et la fidélité des applications financières. Le but de l’étude étant d’aider les marketeurs à tirer le meilleur profit du lien vital que représente aujourd’hui le smartphone, entre les organismes financiers et leurs clients.

Dans ce rapport, Google partage un aperçu du rôle que jouent nos téléphones dans nos prises de décisions concernant les finances. On apprend ainsi que les applications favorites des consommateurs sont faciles à utiliser et sont même plus pratiques que d’appeler ou se déplacer en agence.

Services Financiers Mobiles - App favorite

Autres informations intéressantes révélées par l’étude :

  • 4 mobinautes sur 10, privilégient leur téléphone pour effectuer des opérations liées aux finances.
  • 1) La consultation de l’état de leur compte/historique de leurs achats, 2) effectuer un paiement à une entreprise y compris les factures domestiques et 3) transférer de l’argent à un particulier, arrivent en tête des opérations financières les plus souvent effectuées sur smartphone.
  • Les applications de services bancaires ou financiers sont utilisées plus souvent qu’une application moyenne.

La simplicité, clé de l’engagement

Les utilisateurs sondés lors de cette enquête de Google, se disent prêts à réutiliser une application de finance qu’ils avaient désinstallée auparavant, si un effort est fait au niveau du design dans l’optique d’en faciliter l’utilisation, si des fonctionnalités sont ajoutées pour rendre encore plus pratique la gestion des finances, et si l’application devient moins  « encombrante ».

Services Financiers Mobile et Expérience Client

A titre d’exemple, la fréquence d’utilisation est un paramètre clé souvent négligé dans les choix de conception. Il devrait y avoir une distinction claire entre les services que l’on utilise chaque jour par rapport aux services dont on a besoin uniquement à titre exceptionnel.

Un autre élément à prendre en compte est la possibilité d’agréger différents services sur une seule plate-forme. Le fait de consulter 10 applications différentes sur votre téléphone tue la commodité de chacune d’elles. Un bon exemple est WeChat en Chine, qui est devenu une plate-forme unique à travers laquelle les utilisateurs peuvent accéder et payer de nombreux services, tels que les finances et l’e-commerce.

Pour se démarquer dans le développement de leurs applications, les entreprises doivent développer les bases d’un compte mobile et de la gestion des transactions, puis se concentrer un peu plus dans la façon de rendre l’application plus pratique et surtout plus ergonomique. Si vous ne voulez pas être en reste sur ce marché bientôt saturé, c’est l’expérience utilisateur qui va vous permettre de vous différencier. Certaines entreprises ont déjà commencé à explorer de nouvelles technologies pour aller plus loin dans l’amélioration de leurs offres mobiles et leur expérience. Parmi ces technologies on peut citer :
L’authentification biométrique (le paiement par « selfie » lancé par MasterCard)
La technologie vocale (Enacomm et Eva)
Les assistants virtuels « intelligents » et les chatbots (Erica de Bank of America).

Et enfin Smile to pay la plus audacieuse de toutes, est le premier service de paiement par reconnaissance faciale à usage commercial, lancé par Alipay.

Ce dispositif futuriste, qui représente une première mondiale pour un restaurant (KFC), permet aux clients de l’établissement de passer leur commande via un terminal tactile sans avoir à sortir le téléphone de leur poche.

Son principe : pour valider le paiement, le terminal de commande compare, via une caméra 3D, les visages des clients avec la photo figurant sur leur compte Alipay, en prenant le soin d’analyser plus de 600 fonctions faciales. L’identité est ensuite confirmée par la saisie d’un numéro de téléphone – dernier point de friction dont les porteurs du projet comptent se passer à terme, afin d’offrir une expérience, totalement fluide à leurs clients.

Assa

Assa

LET'S GO DIGITAL! Après 15 ans de vente et d'expérience client, je suis aujourd'hui étudiante MBA MCI à l'Institut Léonard de Vinci pour devenir une experte du Digital. Bienvenue sur mon Blog.

read more

1 Comment

  • Reply

    Anita Sousa M.

    12 septembre 2017 at 8 h 22 min

    Hi Assa Chloé SYLLA,
    I saw you tweeting about seo and thought you might be interested in my new plugin WP Tag Machine and just for $2.
    With WP Tag Machine you can 100s of Top Google Rankings Without Building Any Backlinks…
    Keep making great stuff!

LEAVE A REPLY